Feux et prévention pour le syndicat d’Hurepoix-Étampois

Le syndicat local Hurepoix-Étampois a ouvert le bal des assemblées générales locales 2020, le 8 janvier à Étampes (Essonne). Une visite de la caserne d’Étampes était organisée le matin-même.

Le syndicat local d’Hurepoix-Étampois, avant son assemblée générale du mercredi 8 janvier, a organisé une visite de la caserne des sapeurs-pompiers à Étampes (Essonne). À la suite des différents incendies survenus lors de la dernière moisson, le syndicat a souhaité rencontrer les pompiers afin d’échanger sur les modalités d’intervention et les accompagnements possibles de la profession agricole. Lors de cette visite, les participants ont pu voir de près les différents véhicules. « La caserne possède 32 véhicules feux de végétation et feux de forêt et compte 480 pompiers dont 35 pompiers professionnels », a expliqué Éric Roblin, chef adjoint du groupement sud. À la fin de cette visite, le président de la FDSEA Île-de-France, Damien Greffin, a rappelé : « Il est fondamental qu’agriculteurs et pompiers travaillent ensemble lorsque les feux touchent les terres agricoles. Un groupe de travail a été mis en place pour discuter d’une procédure commune à co-construire, afin de mener des actions de prévention ensemble ».

AG élective et actualités

À la suite de cette visite, Laurent Harrau, président du syndicat d’Hurepoix-Étampois, a accueilli les participants à cette assemblée élective. L’ensemble des administrateurs ont alors renouvelé leur mandat. Frédéric Arnoult, Julie Girard et Benoit Mazure ont eux rejoint le conseil d’administration.
Damien Greffin a présenté le bilan de l’année 2019 : sécheresse, contrôles, projet apicole, le livret Paroles de paysans, actions syndicales, ZNT… La discussion a aussi porté sur le décret publié le 20 décembre dernier au sujet de la mise en place de zones de non-traitement. Damien Greffin a tenu à rappeler l’ensemble des mobilisations de cet automne organisées contre ce projet : « L’objectif était d’instaurer un rapport de force ». Aussi, les arrêtés pris par les maires cet automne ont été attaqués en justice : « Il est important que les préfets jouent leur rôle, nous avons souhaité que les arrêtés soient cassés ». L’assemblée s’est conclue par une présentation de l’ensemble des mobilisations de l’année 2019 par Fabien Pigeon, secrétaire général du syndicat local : action contre la RPD, barbecue de fin de moisson, gens du voyage, la Foire de l’Essonne et ZNT.

2020-01-15T18:18:59+00:00