Bio à la FDSEA : une commission fertile 

AGRICULTURE BIO. Début février, la première commission bio FDSEA Île-de-France de l’année s’est tenue à La Boissière-École (Yvelines) sous la présidence de Stéphane Besnard. 

C'est chez Laurent Foirien à La Boissière-école (Yvelines) que s’est tenue, le 4 février, la première commission agriculture biologique FDSEA Île-de-France de l’année. Stéphane Besnard, son président, a introduit une commission tout en échanges débutant par un tour de table lors duquel les participants ont évoqué leurs spécificités, leurs attentes et leurs démarches vers plus d’environnement, de transparence, notamment via des certifications (Bee corp, RSE, HVE…) ou par un travail avec l’élevage garantissant « une meilleure traçabilité et plus de concret ». 

Par la suite, Stéphane Besnard a partagé sa feuille de route qu’il souhaite coconstruire avec les membres de sa commission. Il a évoqué les divers Info flash bio à thématiques multiples, les réunions, parutions Horizons et la confection d’un panneau « Ferme biologique » FDSEA, constatant : « On ne voyait pas assez l’agriculture bio à la FDSEA et les agriculteurs bio ne se reconnaissaient pas à la FNSEA. Il faut faire bouger ses lignes. Les professionnels bio ont toute leur place dans le fonctionnement du réseau ». 

Ensuite, Laura Morel, directrice de la FRSEA Île-de-France, a détaillé la création de l’association « Agriculteurs d’Île-de- France » et invité les participants à faire part de leurs attentes : « La FNSEA a décidé de lancer un grand audit bio au niveau régional, pour un recensement de l’agriculture bio française, afin de donner du poids aux enjeux structurels de l’agriculture française ». 

Les échanges ont ensuite porté sur la conversion au bio en France, la diversité des profils, l’agroforesterie, la captation carbone, la communication locale, l’emploi et « la nécessité d’attirer les jeunes vers ces métiers vertueux ». Ils ont aussi évoqué la réforme de la Pac, les éco-régimes et la stratégie à mener, les indemnisations des dégâts de gibier pour les agriculteurs… Pour finir, Stéphane Besnard a fait part des sujets abordés en commissions bio FNSEA et APCA , notamment la méthanisation, l’apparition de cahiers des charges privés (Lactalis, Fnab…), la nécessité d’intégrer dans le bio la biodiversité, l’origine France et la plus-value du service rendu. 

2021-02-19T14:32:40+01:00