Conseil d’administration d’avant moisson 

 VIE SYNDICALE. Mardi 15 juin au Chesnay (Yvelines), la FDSEA Île-de-France a tenu un conseil d’administration allégé d’avant moisson, suivi d'un moment convivial. 

 Le conseil d’administration d’avant moisson de la FDSEA Île-de-France a eu lieu mardi 15 juin au Chesnay (Yvelines). Pour débuter, le président, Damien Greffin, a évoqué la réforme de la Pac : « Le ministre a sorti son premier ''draft'' de Plan stratégique national (PSN). La France doit envoyer sa version finale avant janvier 2022, donc tout peut encore bouger à la veille des élections régionales et d’un possible remaniement ministériel. Il y a nécessité à figer les sujets. Nous avons rappelé la nécessité d’un éco-régime accessible à tous les agriculteurs car ne n’est pas acceptable en l’état ». Il a également évoqué l’aide au maintien pour l’agriculture biologique, le maintien des dispositifs des MAE (Mesures agro-environnementales), la fusion des aides bovins viande et lait et les aides végétales. Une nouvelle aide protéines sera mise en place, il a expliqué « qu’il est devenu extrêmement difficile de cultiver des pois dans nos départements, pourtant c’est ce que propose le ministre ». 

Par la suite, Bernard Lérisson, directeur de la structure, a fait un point sur le gel des 4 et 8 avril dernier, explicitant les demandes faites pour l’Île-de- France : des aides aux arboriculteurs sur le fonds d’urgence national (5 000 euros versés aux entreprises recensées), un dégrèvement généralisé sur la Taxe sur le foncier non bâti (TFNB) 2021. « À la suite du gel, nous avons fait une demande le 26 mai, auprès des DDFIP 78, 91 et 95, d’un dégrèvement généralisé sur la TFNB 2021 pour l’ensemble des départements, qui doit maintenant être confirmé au niveau régional. », a-t-il relaté, évoquant également des dispositifs régionaux et départementaux, actuellement en négociation. Les administrateurs ont ensuite échangé au sujet des pertes de rendement, des problèmes de salissement des parcelles, du Plan de relance… 

Un point d’avancement a également été fait au sujet du dispositif Feux de chaume, soulignant les réunions d’information et les conventions qui « montrent que la profession est responsable ». Le conseil a réitéré le soutien aux associations des lieutenants de louveterie, a évoqué l’assemblée générale de la FDSEA le 28 septembre, ainsi que la signature d’une charte proposée à chaque candidat pour les régionales sur la vision pour l’agriculture d’Île-de-France. 

Visiblement ravis de se retrouver, les administrateurs ont pu partager pour la première fois un barbecue en extérieur. Un beau moment de convivialité retrouvé. 

2021-07-07T10:13:20+02:00